MWC BARCELONE    26 – 29 FÉVRIER      NOUS Y SERONS

Technologies du développement durable Canada investit 2,2 millions de dollars dans SPARK Microsystems

  • novembre 15, 2017

Partager :

Le soutien à l’industrie québécoise des technologies propres profite aux Canadiens et crée des emplois

Le député Marc Miller annonce un investissement de 2,2 millions de dollars dans SPARK Microsystems pour le développement de sa technologie pour les appareils de communication sans fil.

Les Canadiens pourraient utiliser leurs appareils mobiles beaucoup plus longtemps sans en vider la batterie grâce à un investissement du gouvernement du Canada dans la technologie de SPARK visant à réduire considérablement l’énergie nécessaire pour alimenter les appareils sans fil.

L’investissement de 2,2 millions de dollars a été annoncé aujourd’hui par Marc Miller, député de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Îles-des-Sœurs, au nom de l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Cet investissement aidera SPARK Microsystems à concevoir, construire et tester une micropuce à très faible consommation d’énergie. Cette puce économe en énergie pourrait réduire la consommation d’énergie des appareils connectés à l’internet des objets ainsi que la quantité de déchets produits lors de la fabrication des piles.

Ce projet est financé par Technologies du développement durable Canada, qui collabore avec des entreprises canadiennes pour commercialiser des technologies propres en phase de démarrage.

Les investissements dans les technologies propres font partie du plan d’innovation et de compétences du gouvernement, une stratégie pluriannuelle visant à créer des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne et ceux qui travaillent dur pour la rejoindre.

« Des investissements comme celui que nous célébrons aujourd’hui sont essentiels à la transition du Canada vers une économie à faibles émissions de carbone. C’est l’innovation dans les technologies propres qui aidera à propulser l’économie canadienne vers l’avant tout en créant de nouveaux emplois et en protégeant notre environnement. »

-Marc Miller, député de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Îles-des-Sœurs

« Les investissements de notre gouvernement dans les technologies propres reflètent notre engagement à protéger la planète. Mais ils témoignent aussi d’une orientation claire et stratégique en faveur du développement économique par l’innovation. En effet, les innovations dans le domaine des technologies propres déboucheront sur des produits et des services qui auront un impact sur tous les secteurs de l’économie. Et les technologies propres ont le potentiel de créer des milliers d’emplois bien rémunérés pour les Canadiens. C’est ainsi que l’innovation permet d’améliorer le Canada ».

-L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

« Tous ceux qui ont vu la batterie de leur téléphone portable s’épuiser au moment où ils en avaient le plus besoin voudront garder un œil sur l’innovation de SPARK Microsystems. Cette puce émettrice-réceptrice à très faible consommation réduira la consommation d’énergie, le gaspillage de la batterie et les intrants dans le processus de fabrication, tout en améliorant l’autonomie de la batterie d’un grand nombre d’appareils. TDDC est fière de soutenir cette technologie propre qui change la donne.

-Leah Lawrence, présidente-directrice générale, Technologies du développement durable Canada

« Actuellement, la durée de vie des piles d’une vaste gamme d’appareils sans fil n’est pas suffisante pour de nombreuses applications, ce qui entraîne une consommation d’énergie élevée, des cycles de recharge fréquents et des piles qui nécessitent un entretien coûteux et génèrent des déchets importants. SPARK Microsystems a mis au point une technologie sans fil unique qui est plus économe en énergie que les technologies existantes. Elle réduit considérablement l’énergie utilisée par la fonction de communication sans fil d’un appareil afin de réduire de façon spectaculaire sa dépendance vis-à-vis des batteries ».

-Frédéric Nabki, PDG de SPARK Microsystems

Plus d’informations sur le communiqué